Eärendil.fr

    LOUIS DREYFUS ARMATEURS

    Partagez

    Maïté

    Messages : 4
    Date d'inscription : 25/07/2009

    LOUIS DREYFUS ARMATEURS

    Message  Maïté le Sam 25 Juil - 17:13

    C'est en 1851 qu'est fondée Louis Dreyfus et Cie par Léopold Louis Dreyfus dont la famille est toujours à la barre. Très impliqué dans le commerce des céréales en Russie, Louis Dreyfus devient armateur à Rostov-sur-le-Don en 1890. Sa flotte compte bientôt cinq caboteurs sous pavillon russe Victoria, Sophia, Vagliano V, Sergei Witte, Helvétia), mais la Révolution d'octobre met un terme à cette expansion: les navires sont tous saisis par le gouvernement soviétique en 1920. Seul l'Helvetia échappe à la confiscation ; rebaptisé François, il devient en 1921 le second cargo de la compagnie sous pavillon français.
    En effet, en 1903, un premier navire a été mis en service sous pavillon français : c'est le Carol I" qui conserve dans son nom (celui du premier roi de Roumanie) des attaches avec la Mer Noire. Ensuite, à partir de 1920, se succèdent dans la flotte Louis Dreyfus de grands cargos de tramping international comme les Charles L.D. et Léopold LD. 9 200 tpl) qui sont en 1933 parmi les premiers grands cargos à moteur français. Le premier vraquier pur, le Philippe L.D. (9 900 tpl), apparaît en 1958. Les premières "grosses" unités sont les Charles L.D., Pierre L.D. et Gérard L,D. construits en 1961-1963 pour un affrètement à long terme par Usinor.
    Le regroupement de moyens étant nécessaire pour traiter des contrats à long terme avec les grandes industries, on assiste successivement a la fondation en 1964 de Cetramar (Consortium Européen de Transports Maritimes) par Louis Dreyfus, les Chargeurs Réunis, la Saga et l'Union Navale. puis en 1972 du groupement d'intérêt économique Cetragpa entre Cetramar et Agpa (Armateurs de Gros Porteurs Associés), formé par les groupes Transat et Worms.
    Après le retrait ou la disparition de tous les autres acteurs, Cetragpa, qui a pour objet la gérance commerciale de grands vraquiers est aujourd'hui contrôlé par le seul groupe Louis Dreyfus. Cetragpa gère non seulement les grosses unités de Louis Dreyfus, mais également des navires appartenant à d'autres sociétés, entre autres les Marine Corona, ex-Cetra Corona ( 139 500 tpl), Marine Courage, ex-La Colina (128 000 tpl) et Marine Hunter (164.900 tpl) de l'armement turc Semih Sohtorik.
    Cetragpa affrète également plusieurs navires de taille inférieure comme les Lake Camellia et Lake Séquoia (75.500 tpl), Lake Harmony, (74.000 tpl), Lake Maine (53 400 tpl) et Lake Téga (50.000 tpl). A noter qu'en complément du transport maritime proprement dit, Louis Dreyfus développe depuis 1989 une activité de logistique des vracs qui met notamment en jeu huit grues flottantes utilisées en Indonésie et en Colombie.
    A côté des vracs solides, Louis Dreyfus, a mené de nombreuses diversification dans le transport maritime. Ainsi, la compagnie participe au transport de gaz liquéfiés avec le méthanier Edouard L.D. mis en service en 1982 sur la liaison Algérie/Montoir depuis 1992 ce navire appartient à Méthane Transport, une société constituée à 50/50 entre Louis Dreyfus, et Gaz de France, ce dernier en étant l'affréteur à long terme. La filiale France Europe Tramp, fondée en 1991, exploite des navires de petite taille, notamment sur le marché du project cargo. Par ailleurs. Louis Dreyfus est actionnaires avec les armements norvégiens, Odfjell et Kristian Gerhard Jebsen, de Flumar Transportes Quimicos e Gases, société brésilienne qui exploite trois chimiquiers (Angelim, Araucaria et Jacaranda) et deux transports de gaz (Aragas et Jatai).
    Un autre axe de diversification concerne les activités de très haute technologie. Louis Dreyfus a développé une coopération étroite avec la Compagnie Générale de Géophysique qui figure parmi les premières sociétés mondiales d'études sismiques maritimes, l'essentiel de son activité étant li au marché de la prospection pétrolière. Ce partenariat a débuté en 1991 avec l'affrètement de longue durée par Louis Dreyfus à la CGG du CGG Mistral. Il a ensuite été rejoint par le CGG Föhn, le CGG Harmattan et le CGG Alizé, ce dernier ayant été livré par les Chantiers de 1'Atlantique en avril 1999.
    Louis Dreyfus Armateurs s'est également associé en 2000 avec Alcatel Submarine Networks pour former la société Aida Marine. propriétaire de trois cabliers de pose (Ile de Batz, Ile de Bréhat et Ile de Sein) et d'un cablier de maintenance (Ile de Ré). L'exploitation commerciale de ces navires mis en service en 2002 est assurée par Alcatel et leur armement par LDA.
    Enfin, Louis Dreyfus Armateurs et l'armement norvégien Leif Höegh, à travers leurs filiales respectives , France Euro Tramp et Compagnie Européenne de Transport Automobile par mer (Cetam), ont passé commande en avril 2002 au chantier chinois Jinling de Nanjing (Nankin), sur le Yang Tsé Kiang, d'un roulier spécialement conçu pour transporter vers Pauillac (en transit vers Toulouse) les principaux éléments, du nouvel avion A 380 à partir des différentes usines d'Airbus en Europe via les ports de Hambourg, Mostyn, Cadix et Saint-Nazaire. Ce navire est livrable en 2004.

      La date/heure actuelle est Sam 15 Déc - 22:56